L’art comme thérapie ou la psychothérapie par l’art ?

GIF - 34.9 ko

L’art comme thérapie


- L’art comme thérapie considère la pratique de l’art mais également le regard porté sur des œuvres d’art comme des moyens d’entrer en contact avec des parties blessées, pour soulager ou plus simplement pour apporter du mieux-être (notamment en mettant en valeur les forces de la personnes accompagnées). Contempler des tableaux, des objets d’art, des installations, peut stimuler des prises de consciences, renouer avec son passé, et faciliter potentiellement des changements de comportements, de croyances ou encore de perceptions.


- Mais outre le regard, c’est surtout la création qui est en jeu. Dans ce cadre, l’art-thérapeute accompagne, observe, est à l’écoute, et analyse le processus créatif. La personne accompagnée a le choix du matériel, des matériaux et des thématiques. Le but premier de l’art-thérapeute est alors d’amener la personne à s’accepter et à développer un sentiment de mieux-être.


- L’art comme thérapie stimule le processus de création de la personne. Par exemple, un jeune enfant ou une personne adulte victime d’abus physique ou sexuel n’aura pas nécessairement les mots pour dire sa souffrance. Le rôle de l’art-thérapeute est alors de suggérer le médium approprié pour aider la personne à exprimer ses émotions, soulager ses tensions et son anxiété. La production picturale réalisée deviendra alors le produit de la communication entre l’art-thérapeute et la personne et prendra tout son sens dans le contexte de la thérapie. La personne accompagnée sera ainsi amenée à développer son langage graphique dans le but de développer une conscience artistique. Elle tendra alors vers une acceptation d’elle-même, de son histoire, de sa valeur. Elle se donnera le droit d’être et de se développer personnellement et socialement.

GIF - 37.2 ko

La psychothérapie par l’art


- Dans la psychothérapie par l’art, l’activité artistique est ici conçue comme un outil permettant de verbaliser ou d’avoir accès aux processus psychiques de la personne accompagnée. Cette approche permet à cette dernière d’exprimer plus ouvertement un traumatisme, une perte ou tout élément perturbateur qui bloque ses énergies psychiques. Dans ce cadre, l’art-thérapeute/psychothérapeute par l’art propose des exercices créatifs adaptés aux problématiques du patient. Ces exercices sont basés sur ses connaissances de l’art et de la psychologie afin de rendre conscient ce qui est inconscient, de provoquer des catharsis, de mettre en lumière des croyances qui nuisent à son bien-être ou de l’aider à transformer sa psyché.


- Dans le cadre d’une psychothérapie par l’art, l’art-thérapeute utilise l’art mais également la parole, la sienne et celle de la personne accompagnée, de manière thérapeutique. En plus de mettre la personne en présence de médiums artistiques et de lui offrir un cadre thérapeutique, l’art-thérapeute suscite la mise à jour d’images de l’inconscient, par exemple en faisant dessiner un rêve, dont le sens sera exploré verbalement avec la personne accompagnée. L’image pourra ainsi être le point de départ d’une élaboration verbale.


- Par ailleurs, plutôt que d’inviter simplement la personne à créer, le psychothérapeute par l’art proposera des consignes spécifiques qui serviront à amplifier l’expérience, à rester en contact avec l’émotion, à trouver des solutions novatrices (exemple de l’obstacle : à partir d’une forme dessinée, une porte ou un mur, trouver une solution graphique pour le surmonter, en dessinant ou en découpant une ouverture…). Dans tous les cas, le thérapeute doit proposer à la personne accompagnée de faire un parallèle avec son vécu quotidien, le postulat étant que la transformation effectuée dans et sur l’image préfigure symboliquement la transformation de la réalité de la personne accompagnée.